Seijin no hi : Le jour du passage à l’âge adulte

Le seijin no hi (成人の日) est un jour de fête qui prend lieu tous les ans, lors du 2e lundi de Janvier.

C’est un jour très important pour les jeunes japonais car il commémore le passage à l’âge adulte.

seijin no hi

Seijin no hi c’est quoi ?

Le seijin no hi (成人) est un jour férié où se déroule la « cérémonie du passage de la majorité » c’est. En japonais, on l’appelle le seijin shiki (成人式).

Les origines de cette cérémonie remonterait au 7e siècle. À cette époque l’age de majorité n’était pas définie et les jeunes qui passaient le rite étaient généralement âgés entre 10 et 16 ans.

Les garçons suivaient une cérémonie qui s’appelait le Genpuku (元服), durant lequel ils recevaient un « nom d’homme ».

Et les filles suivaient une cérémonie qui s’appelait le Mogi (裳着), durant lequel elle étaient habillés de beaux vêtements pour femmes.

Ce n’est qu’après l’ère Edo que la majorité fut monter à 20 ans et la date fut fixé le 15 janvier.

Mais avec le nouveau système de loi en 1998 (Happy Monday Seido ハッピーマンデー制度).

On préféra déplacer ce jour un lundi afin permettre aux japonais de profiter de 3 jours de repos en comptant le weekend.

C’est ainsi que le Seijin no hi se célèbre tout les 2e lundi de Janvier.

Le Seijin no hi de nos jours au Japon

Qui concernent le seijin no hi ?

On sait que le Seijin no hi concerne les jeunes japonais ceux qui ont 20 ans.

Mais comment ça se passe concrètement pour ceux qui n’ont sont nées après janvier et qui n’ont pas encore 20 ans ?

Il faut savoir que la possibilité de participer à la cérémonie se calcule par rapport aux années scolaires.

Par exemple pour l’année 2017, seul ceux qui sont nés entre le 2 avril 1996 et 1 avril 1997 pourront y participer.

Ce qui est assez logique si on veut réunir des personnes d’une même promotion.

Les habits du seijin no hi ?

Qui dit cérémonie importante, dit vêtements d’honneur.

Avant que le Seijin no hi arrive, il est d’usage de préparer des vêtements chics pour l’occasion.

Généralement les enfants empruntent les habits traditionnels de leurs parents.

Beaucoup de familles japonaises possèdent leurs propres kimono légués de générations en générations.

Pour ceux qui n’ont pas cette chance, ils les louent via des magasins de location.

La tenue traditionnelle pour les femmes est le kimono furisode (振袖) avec des zori (草履)

Pour les hommes, ça sera le hakama (袴).

Mais il y a de plus en plus de japonais qui s’habillent simplement en costume cravate.

Voici un exemple de ce que portent les japonais durant le Seijin shiki :

Que font les japonais pendant le seijin no hi ?

Pendant le Seijin no hi, il est question d’immortaliser le jour en question.

C’est pourquoi beaucoup de japonais vont prendre des photos dans dans un studio professionnel afin d’avoir de belles photos en commémoration.

Ensuite, les participants se rejoignent dans un hall qui héberge l’évènement (qui est généralement la mairie de la ville).

Dans lequel ils assistent à un discours officiel et reçoivent des cadeaux pour les encourager dans leur vie d’adulte.

 

La seijin no hi est aussi l’occasion de retrouver ses amis d’enfance et de se réunir entre jeunes pour parler du passé et savoir ce que chacun et devenu.

 

Pour certains, le passage à la majorite signifie aussi la possibilité d’essayer les vices de la vie adulte (alcool, tabac…).

 

Pendant qu’une partie rentrent tranquillement chez eux, d’autres vont faire la fête en allant au karaoke (カラオケ) ou boire un pot (nomikai 飲み会) dans un bar izakaya (居酒屋) ou restaurant, sortir en boite….

À propos de l'auteur
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *