Tanabata au Japon

Tanabata appelée la fête des étoiles ou Tanabata matsuri est un événement qui se célèbre le 7 ième soir du 7 ième mois au japon. En kanji tanabata s’écrit 七夕 qui signifie littéralement le « septième soir ».

tanabata-japon

Tanabata c’est quoi ?

On pourrait croire que cette fête est typiquement japonaise, mais il n’en est rien. Comme la plupart des fêtes au japon, le tanabata aussi est une fête d’origine chinoise, qui vient directement du festival chinois Qixi (七夕節 ou 七夕节). Il parait que son introduction dans la culture japonaise fut effectuée pendant l’ère Heian (794 – 1185).

Bien que de nos jours le kanji : 七夕 se prononce « tana bata ». L’origine de la prononciation viendrait des habits que portaient les Miko (巫女 : servantes du temple) lors des cérémonies, dits vêtements « tanabata » (棚機).

La légende du jour Tanabata

Il existe une légende autour du jour Tanabata. Bien qu’il y a plusieurs variantes de l’histoire, voici la trame principale :

Il était une fois, le dieu du ciel avait une fille du nom d’Orihime (織姫) représentée par « l’étoile Vega« , installée aux bords de la voie lactée Amanogawa (天の川), son travail était de confectionner des kimonos pour les dieux. Ce devoir ne lui laissait aucune place ni pour s’amuser, ni à d’éventuelles rencontres amoureuses. Ainsi lorsqu’elle atteint l’age de se marier, son père décida de lui présenter un prétendant. Après de nombreuses recherches, il lui présenta Hikoboshi (彦星) représenté par « l’étoile Altaïr« , un berger (éleveur de vaches) qui se trouvait de l’autre coté de la voie lactée. Hikoboshi était considéré comme un noble travailleur très sérieux, tandis que Horihime resplendissait par sa gentillesse et sa beauté. Ils tombèrent amoureux dès leur première rencontre, ils se marièrent et commencèrent à vivre avec passion leur nouvelle vie de couple. Cependant, n’ayant que d’yeux pour leur vie amoureuse, ils oublièrent vite leurs devoirs respectifs. Sans Horihime, les kimonos des dieux devenaient vieux et délabrés, tandis que les vaches de Hikoboshi tombaient malades. De plus en plus de plaintes arrivaient aux oreilles du dieu du ciel, qui se fâcha de cette situation et décida de cesser la rencontre des deux tourtereaux en les faisant vivre séparément chacun sur leur rives de la voie lactée. Horihime fut tellement triste de cette séparation qu’elle supplia son père. Celui-ci affligé par la tristesse de sa fille permit aux deux, de se rencontrer 1 fois durant l’année : la nuit du 7 Juillet. Tout les 7 juillet un pont céleste (construit par des oiseaux Kasasagi) apparait pour permettre Hikoboshi et Orihime de se rencontrer c’est le jour du Tanabata.

Voici le conte en vidéo en VOST et sous titré en anglais:

La culture japonaise est riche en légendes, qu’on appelle monogatari (物語 : histoire) ou mukashibanashi (昔話: vieux conte) en japonais. L’histoire de Tanabata fait partie des légendes les plus connues. Ces histoires japonaises inspirent beaucoup les japonais, qu’on retrouve dans les livres, mangas, ou animes… D’ailleurs même dans certains films de ghibli on retrouve cette atmosphère d’anciens contes de fée.

Que font les japonais pendant le Tanabata Matsuri ?

Le jour du tanabata est très populaire au japon, il n’est pas rare de voir des japonais le célébrer en portant le yukata (浴衣 : un kimono d’été) et en sortant en couple ou en famille le soir du 7 juillet et profiter un passage dans les temples ou d’événements à proximités où bien généralement on retrouve des roulottes japonaises (yatai 屋台) pour manger tout en marchant.

Pendant la période du tanabata il est aussi de coutume d’écrire ses vœux sur un tanzaku (短冊) une carte en papier qu’on accroche sur un arbre de bambou. La légende raconte que les vœux seront exaucés par Horihime et Hikoboshi durant la nuit du tanabata.

arbre-tanabata

Les voeux qu’on accroche sur les arbre en bambou. PS : mon vœu est accroché mais je ne vous dirait pas lequel…

Selon les régions, il existe toute sortes de festivals qui accompagnent la célébration du tanabata. Les festivals se déroulent généralement le weekend qui suit ou précède le jour du tanabata si celui ci n’est pas un samedi ou dimanche. Certaines préfectures comme Miyagi ken (宮城県), Kangawa ken (神奈川県), Anjō d’Aichiken (安城愛知県), organisent des défilés magnifiques avec des représentations et danses folkloriques (tel que la danse awaodori 阿波踊り).

J’ai déjà assisté au festival d’Anjō et c’était un régal pour les yeux. Si vous voulez connaitre la culture japonaise je vous recommande fortement d’aller au moins une fois aux matsuri qui se déroulent au japon :

enfant-yukata-tanabata-festival

Les enfants en yukata pendant le festival

representation-festival-tanabata

Représentation de danse pour le tanabata

taiko-tanabata

Représentation de Taiko durant le tanabata

tanabata-festival-anjo

La foule du festival tanabata

Et vous, si vous avez un vœux à exaucer durant le tanabata ce serait lequel ? 🙂

À propos de l'auteur
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *