Les caractéristiques de la langue japonaise

Lorsqu’on commence à apprendre le japonais, on se rend compte que cette langue est vraiment très différente du français ou des autres langues occidentales qu’on à l’habitude d’étudier au collège.

Les caractéristiques de la langue japonaise

Alors qu’en français nous sommes habitué à la structure sujet, verbe, complément.

Et ainsi que diverses règles d’accords en nombre ou en genre, en japonais nous retrouvant rien de cela.

Dans l’introduction de l’écriture japonaise, nous avons vu que cette langue faisait partie de la famille langues altaïques car elle est plus proche de la langue coréenne ou chinoise.

Dans ce cours, nous allons essayer de voir les caractéristiques de la langue japonaise.

Ses particularités au niveau morphologique, syntaxique et philosophique.

Cela nous aidera à avoir une meilleure idée d’ensemble de la langue nippone, qui nous facilitera ainsi son apprentissage.

1) Les 3 écritures

Le japonais utilise trois systèmes d’écriture : les Hiragana, les Katakana et les Kanji.

2) Les Kanji se prononcent de plusieurs manières

La plupart des Kanji possèdent des prononciations sino-japonaise (chinoise) dit Onyomi (おん) et japonaise dit Kunyomi (くんみ).

Par exemple pour le kanji de l’eau :

Dans le mot Suiyoubi (水曜日すいようび : Mercredi), il se lit « Sui », alors qu’avec le mot Mizugi (水着みずぎ : Maillot de bain) il se lira « Mizu ».

3) Les mots ne connaissent pas le nombre

Un mot n’a pas vraiment de singulier, ni de pluriel.

Par exemple le mot Gakusei (学生がくせい) peut désigner un élève ou des élèves.

Si on veut vraiment préciser le nombre, on utilisera généralement des préfixes ou des quantificateurs tel que les chiffres, nombres, adjectifs ou adverbes.

Par exemple :

学生達がくせいたち

Gakusei tachi

les/des étudiants

 

学生がくせい一人ひとり

Gakusei ga hitori

Il y a un étudiant (où « hitori » désigne une personne)

 

学生がくせいおお

Gakusei ga ooi

Il y a plein d’étudiants (où « ooi » est un adjectif quantitatif)

4) Les mots n’ont pas de genre

Les mots n’ont pas de genre.

Un mot pourra designer quelque chose de masculin ou féminin, ça dépendra du contexte et du sujet.

Par exemple le mot Gakusei (学生がくせい) peut aussi bien designer un étudiant ou une étudiante.

Cependant il existe bien des mots bien spécifiques avec un déterminatif masculin ou féminin.

Par exemple avec l’utilisation des Kanji Homme (男) et Femme (女) les mots :

  • Otokonoko (おとこ) traduit littéralement « homme de enfant » donc signifie Garçon.
  • Onnanoko (おんな) traduit littéralement « femme de enfant » donc signifie Fille.

5) Le prédicat est placé à la fin de la phrase

Le prédicat (élément principal ou action principale) de la phrase se positionne généralement à la fin de l’énoncé.

Ce qui implique d’avoir les phrases dans leur intégralité pour comprendre tout le sens du contexte.

Par exemple avec la phrase :

先生せんせいくるまです

Sensei no kuruma desu

C’est la voiture du professeur

Si on la traduisait littéralement la phrase :

« Professeur de voiture c’est »

On remarque que l’élément principal de la phrase kuruma (車 : voiture) se situe à la fin.

Tandis que dans la langue française, c’est plutôt l’inverse, on placera les « mots importants » en début de phrase.

Ce qui explique pourquoi les francophones qui apprennent le japonais, auront tendance à croire que les phrases en japonais sont inversées.

6) Les éléments qui qualifient le mot principal, le précède

Généralement les adjectifs, les adverbes ou autres mots permettant d’apporter une information supplémentaire au mot principal, se placeront souvent avant celui ci.

Par exemple avec la phrase :

あかくるま

Akai kuruma

Une voiture rouge

Ici la couleur Akai (赤い : rouge) se place avant le mot Kuruma (車 : voiture).

7) Les particules japonaises

La langue japonaise utilise de nombreuses particules telles que : wa (は), ga (が), no (の), wo (を), he (へ), ni (に), de (で), kara (から), made (まで) …

Ces particules qui sont des « mots non-autonomes », se placent entre ou à la fin de certains mots ou verbes.

Elles ont souvent un but bien précis : thématiser une partie de la phrase, insister sur quelque chose, exprimer une action, donner une direction, introduire un indicateur temporel, faire passer un sentiment…

Par exemple :

わたし先生せんせいくるまました。

Watashi wa sensei no kuruma wo mimashita

J’ai vu la voiture du professeur

Dans cette phrase, wa (は) est un particule de thématisation qui a pour fonction de thématiser un groupe nominal.

Dans notre exemple, le thème ou le sujet c’est watashi (私 : Je ou Moi).

Quant au particule no (の) est un particule de possession qui indique que la voiture (kuruma 車) appartient au professeur (sensei 先生).

Et enfin, wo (を) est un particule objet qui fait la liaison entre le complément d’objet direct (voiture : kuruma 車) et le verbe (voir : mimashita 見ました*).

*Dans cet exemple, le verbe voir est « conjugué » dans sa forme passé mais qu’on verra cela plus en détail dans un autre cours.

8) Les accents hauts et bas

En chinois il existe des mots qui s’écrivent de la même façon, mais selon l’intonation leur sens peuvent complétement changer.

De façon moins flagrante, en japonais il existe aussi des mots qui utilisent les mêmes syllabes.

Pour les différencier, il faudra utiliser les accents hauts ou bas, dits le Kotei Akkusento (高低アクセント) ou Pitch Akkusento (ピッチアクセント) en japonais.

Par exemple, les mots 箸 (Hashi : Baguettes chinoises), 端 (Hashi : bord), 橋 (Hashi : Pont) se retranscrivent tous de la même manière en Hiragana.

  • 箸 :

Pour prononcer 箸, en commence avec un accent haut à partir de la première syllabe pour retomber sur un accent bas lors de la prononciation de la deuxième syllabe.

  • 橋 :

On commence avec une intonation basse, pour atteindre un accent haut sur la deuxième syllabe, puis on termine sur un accent plus bas.

  • 端 :

On utilise un accent bas, puis on monte l’accent sur la deuxième syllabe tout en le maintenant.

Ces règles peuvent vous paraitre difficiles, mais ne vous inquiétez pas, nous verrons plus en détail dans une autre leçon comment les travailler.

Il faut juste voir cela comme un moyen de rythmer les phrases en japonais, comme dans une mélodie.

9) L’énoncé minimal

En japonais il n’est pas rare de voir des phrases extrêmement raccourcies.

Selon le registre, il est normal d’omettre des mots dans les conversations.

Tel que le sujet, les particules ou verbe…

Par exemple :

あめっている

Ame ga futteiru

Il pleut (en ce moment)

 

あめ

Ame da

Il pleut (c’est la pluie)

 

あめ

Ame

Il pleut (la pluie !)

Quelque soit la phrase citée ci-dessus, on fait savoir « qu’il pleut », en construisant une phrase complète ou avec le minimum de mots.

Bien sur si on s’amuser à traduire en français, on aurait l’impression d’avoir affaire à une langue de primate.

Mais en japonais c’est tout à fait normal d’avoir des expressions simplifiés.

10) Les registres de politesse

Si il y a bien une langue ou la politesse est de mise c’est bien le japonais.

Il faudra faire attention à sa manière de parler, en fonction de son l’interlocuteur (supérieur hiérarchique, ainé, famille, amis ou inconnus).

Pour cela, il faudra maitriser les différents registres de politesse :

  • Teineigo (丁寧語ていねいご) : langage poli
  • Sonkeigo (尊敬語そんけいご) : langage honorifique
  • Kenjougo (謙譲語けんじょうご) : langage humble

Voici quelques exemples pour le verbe « dire » soit « Iu » (う) en japonais dans sa forme neutre (dictionnaire).

  • En Teineigo, lorsqu’on s’adresse à quelqu’un poliment, on utilise : Iimasu (います).
  • En Sonkeigo, lorsqu’on respecte l’interlocuteur, on dira : Moushiageru (もうげる).
  • En Kenjougo, lorsqu’on se met a la place de l’interlocuteur et qu’on parle de ce qu’il dit, on emploie : Ossharu (おっしゃる).

Bien entendu, ce n’est qu’un aperçu des formes que vous pourrez trouver.

Il faudra voir dans un cours plus approfondi les différentes formes de verbes.

 

Au delà de ces particularités citées ci-dessus, il y a certainement d’autres que vous décèlerez tout au long de votre apprentissage.

En tout cas, j’espère que cette liste sur les caractéristiques de la langue japonaise, vous aidera à mieux comprendre et appréhender cette merveilleuse langue.

Hashtags :
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *